10 Cachées Signes Que Votre Enfant Est Peut-Être Victime D’Intimidation

“ce n’est pas notre travail de durcir nos enfants à faire face à un cruel et sans pitié du monde. Il est de notre devoir d’élever des enfants qui vont rendre le monde un peu moins cruel et sans cœur.” – LR Knost

des moyens naturels pour aider un enfant à l'anxiété de l'enfant le traitement de l'anxiété à la maison de l'anxiété des solutions pour les enfants

Quand quelqu’un est face à l’intimidation, il peut être difficile de repérer les symptômes. Cela est particulièrement vrai si un enfant est de traiter avec elle.

Le gouvernement fédéral a été la collecte de données sur la violence à l’école en Amérique depuis 2005, et selon les statistiques fournies par le Centre National pour les Statistiques de l’Éducation, en 2016, plus de 1 sur 5 les étudiants déclarés victimes d’intimidation.

Les taux d’intimidation varient énormément selon les études, allant de 9% à 98%.

Selon Pacer.orgle National de Prévention de l’Intimidation Centre, qui a analysé de 80 études pour les deux commis des actes d’intimidation et de brimades entre élèves âgés entre 10 et 18 ans, la moyenne est de 35% pour l’intimidation traditionnelle de l’implication et de 15% pour la cyberintimidation participation.

La bonne nouvelle

Il y a des phrases que les enfants disent que vous montrer qu’ils ont de l’intimidation de quelque part ou de se sentir anxieux ou déprimé. Si vous avez déjà expérimenté l’intimidation ou la dépression avant, vous avez probablement comprendre comment écrasante, il peut être, alors, imaginez comment il doit être difficile pour les enfants?

Et encore, vous connaissez votre enfant mieux que quiconque, de sorte que vous saurez si les choses ne sont pas tout à fait juste, et que vous pourriez avoir besoin pour avoir une conversation et je pense que c’est à propos de se poser les bonnes questions au bon moment et puis en demandant encore et demandant un peu plus…

Il est important de prendre le problème au sérieux et de ne pas juste dire que c’était quelque chose que les enfants ont à “endurer.” Les effets peuvent être graves et affectent les enfants un sentiment de sécurité et de confiance en soi. Dans les cas graves, l’intimidation a contribué à des drames, comme les suicides et les fusillades en milieu scolaire.

Cet article va vous montrer plusieurs expressions que les enfants peuvent dire que peut être un signe que vos enfants se font de l’intimidation et de ce que vous devriez faire pour aider à faire face à l’intimidation. Vous allez découvrir tout cela et plus encore, continuez à lire jusqu’à la fin…

10. Quel est le problème avec moi?

anxiété naturelle voies de recours pour les enfants naturels de l'anxiété pour les enfants

Il est normal de se sentir le doute en soi, mais pas constamment. Si vous remarquez que votre enfant est en permanence à l’aide de l’expression de ce qui est mal avec moi, vous pouvez chercher d’autres signes de maladie mentale liées à un trouble de l’anxiété

9. Mon corps est mal à l’aise.

Quand il s’agit de leur corps, les enfants ne devraient pas insister sur la façon dont ils regardent, mais si vous remarquez que votre enfant est en permanence à se plaindre de leur corps, ils pourraient être de la souffrance physique et émotionnelle de l’anxiété.

C’est un signe d’une possible maladie mentale comme l’anxiété sociale, ou peut-être un autre trouble de l’anxiété.

8. Ne me faites pas aller ou le faire.

Si votre enfant est constamment vous dire cette phrase quand il s’agit de certains événements, ils risquent de se sentir nerveux à ce sujet.

L’école en est un parfait exemple, si votre enfant est de plaider auprès de vous de ne pas les faire aller à, il pourrait être en raison de leurs classes.

7. Je suis désolé!

S’excuser, quand il est nécessaire, c’est poli, mais lorsque vous remarquez que votre enfant s’excuser, trop souvent, quelque chose qui pourrait être éteint.

La surutilisation de la parole désolé signifie que vous pouvez vous sentir mal à l’aise ou de la peur ou même le stress, sans raison particulière, ou que vous continuellement un sentiment d’insécurité et de peur que vous avez fait quelque chose de mal.

Cela est particulièrement vrai pour les enfants qui sont enseignées à un âge précoce qu’ils sont punis pour mauvais comportement.

6. Je veux rester à la maison.

Si votre enfant souffre d’anxiété sociale, ils peuvent demander si ils peuvent rester à la maison.

La raison en est qu’ils préfèrent un environnement connu qui est calme; le fait d’être dans votre zone de confort est une façon d’éviter de déclencher l’anxiété.

5. Je ne veux pas le faire.

Si vous remarquez que votre enfant est activement en évitant de faire une interaction minimale, elle pourrait souffrir d’anxiété sociale et le stress liés aux interactions sociales.

Les enfants peuvent ne pas savoir comment exprimer cela, de sorte qu’ils se plaignent qu’ils ne veulent pas y aller.

4. Peut-on laisser encore?

Aller à une fête pourquoi souffrant d’anxiété peut être difficile pour les enfants, ils sont généralement obligés d’aller immédiatement demander si ils peuvent tous rentrer à la maison à cause du stress qu’il apporte sur eux.

Les adultes savent mieux, on va essayer de tenir le coup, mais les enfants ne possèdent pas la force de le faire.

3. S’il vous plaît rester!

C’est normal pour un enfant d’être attaché à son père ou de sa mère, mais si vous remarquez que votre enfant vous demande de garder à chaque fois que vous devez quitter les lieux, ils pourraient avoir l’angoisse de la séparation et peuvent ressentir du stress à cause de cela.

2. Garder la lumière allumée dans le couloir

l'anxiété la dépression des centres de traitement

C’est une chose d’avoir peur de l’obscurité, mais il en est une autre de peur d’avoir des cauchemars si votre enfant a déjà une veilleuse dans sa chambre et encore vous demande de garder le couloir de la lumière, ils pourraient avoir sommeil, de l’anxiété.

1. Je suis trop fatigué

Les enfants ont beaucoup d’énergie et sont constamment à vouloir être en dehors de faire quelque chose d’actif.

Si vous remarquez que votre enfant est de répondre avec, je suis trop fatigué, quand vous conseiller de le faire jouer, il pourrait être parce qu’ils sont épuisées ou sont en proie au stress de l’anxiété liés à des questions. Aller à l’école et en essayant d’éviter les intimidateurs peuvent être épuisant, surtout si vous savez que vous allez encore à ressentir de l’anxiété lorsque vous arrivez à la maison.

De la certaines phrases que les enfants disent, c’est peut être le plus commun. Si votre enfant vous dit qu’il ou elle ne se sent pas bien, il ya une bonne chance ils n’ont pas; c’est pourquoi il est essentiel de surveiller les signes de dépression, attaque de panique et plus…

Beaucoup de phrases que les enfants disent que pourrait être un signe d’intimidation à l’école, mais ils peuvent aussi ne veulent rien dire, il est essentiel de s’asseoir avec votre enfant et de trouver ce qui se passe en tant que parents, vous êtes les premières personnes dont ils ont besoin pour se sentir à l’aise pour partager des émotions avec des.

Anxiety or depression

it’s never easy to deal with, especially if the person who is feeling the anxiousness is a child, they may not understand why they are feeling the way they are, and maybe confused by what they are feeling.

therapy for teenage depression and anxiety

This is why it is essential to know what signs to look for in children as well as what you can do to help comfort them. If a child is feeling anxious, and it goes untreated into adulthood, it could turn into depression; this is why it is essential to watch out for signs at a young age.

Now that you know what phrases to look out for that a child may be anxious here are some more interesting facts about anxiety disorders in kids:

According to the Anxiety Disorders Association of America (ADAA), 1 in 8 kids suffers from some anxiety disorder, yes! That’s a surprisingly big number.

If you are around kids or have a lot of children of your own and want to know how to calm them down when they are feeling anxious.

If your child tells you about staying bullied, listen calmly, and offer comfort and support. Kids are often reluctant to tell adults about bullying because they feel embarrassed and ashamed that it’s happening, or worry that their parents will be disappointed, upset, angry, or reactive.

Sometimes kids feel like it’s their fault, that if they looked or acted differently, it wouldn’t be happening. Sometimes they’re scared that if the bully finds out that they told, it will get worse.

So there are some tips to help your child to deal with bullies:

  1.  Praise your child for doing the right thing by talking to you about it. Remind your child that he or she isn’t alone — a lot of people get bullied at some point. Emphasize that it’s the bully who is misbehaving, not your child. Reassure your child that you will figure out what to do about it together.
  2. Let someone at school (the principal, school nurse, or a counselor or teacher) know about the situation. They are often in a position to monitor and take steps to prevent further problems.
  3. Take it seriously if you hear that the bullying will get worse if the bully finds out that your child told or if threats of physical harm are involved. Sometimes it’s useful to approach the bully’s parents. But in most cases, teachers or counselors are the best ones to contact first. If you’ve tried those methods and still want to speak to the bullying child’s parents, it’s best to do so in a context where a school official, such as a counselor, can mediate.
  4. Most schools have bullying policies and anti-bullying programs. Also, many states have bullying laws and policies. Find out about the laws in your community. In some instances, if you have serious concerns about your child’s safety, you may need to contact legal authorities.

Watch for the signs

If you notice that simple things make a child panic or act nervous, and this continues to be a pattern, you should consult with a mental or behavioral health professional or the child’s family.

So there you have it all of the different things kids might say when they’re feeling anxious, as mentioned earlier in this article.

if you notice that a child is experiencing anxiety or any other mental health issues, there are certain signs you can look out for as well as certain things you can do to help relieve the symptoms.

Leave a Comment